0 commentaires / Publié le par Fatma Sekkal

Philosophie bouddhiste Ou Hyperactivité occidentale?

Ouvrir sa conscience à ce qui est en nous n’est pas toujours facile. Cependant, les bouddhistes ont appris avec le temps que s’intérioriser afin de retrouver la paix et l’équilibre en soi ne pouvait pas aller un sans l’autre. Ils ont découvert à travers leur pratique de la philosophie bouddhiste qu’ils peuvent trouver un refuge intérieur où le stress et l’hyperactivité mentaux n’a plus sa place. Alors, comment choisir un état d’esprit sain lorsque nous sommes dans le tumulte du quotidien ? Pouvons-nous trouver cette sérénité sans être cloîtrés dans un centre à l’abri du monde extérieur ?

Savoir s’écouter

À la base, savoir s’écouter n’est pas d’être en équilibre sous un arbre géant et de respirer toujours profondément. Ce n’est pas non plus un état extérieur à nous comme la plupart des Occidentaux pourraient le penser et le vivre. C’est un état intérieur où nous recherchons la conscience et la voie de la connexion avec notre âme et nos croyances. Une place où le tumulte et les émotions ne peuvent pas grandir en nous. Bien au contraire, c’est un état d’esprit où nous recherchons la solidité et l’espoir tout en étant conscients que le tout se place en soi.

Afin d’arriver à maîtriser notre pouvoir du mental qui juge, critique et qui passe le temps dans les questionnements et résistances, nous avons besoin de revenir à la base de notre esprit et ce qu’est la vie. Aucune pierre philosophale ne pourra vous dire quoi faire. Aucun jugement ne sera rendu dans un proche avenir si vous n’acceptez pas de vous accueillir intérieurement. Ce changement se placera en vous lorsque vous aurez pris le temps de revenir à l’écoute de ce que vous êtes vraiment.

La recherche de son intériorisation n’est pas pour tout le monde, vous croyez ? Pourtant, vous n’avez pas à chercher très loin pour comprendre que lorsque nous sommes dans des tumultes de la vie, nous ne sommes pas à l’écoute de notre intuition et ressenti. Nous sommes tout simplement guidés par un mental qui cherche des solutions, qui entre dans le tourbillon des choix à faire et des stress. Alors que lorsque nous commençons à revenir à la base de notre énergie, nous apprenons que les choses peuvent se placer sans critiquer ou sans être dans une confrontation.

Hyperactivité

L’hyperactivité occidentale ne rejoint pas toujours la philosophie bouddhiste, bien que cette dernière est faite ses preuves à travers le temps. Car nous sommes dans un monde où tout va très rapidement, que la technologie nous rattrape et parfois nous dépasse et que nous n’arrivons plus à suivre tout ceci. Lorsque nous sommes alignés vers l’âme (ou vers l’intériorisation) tout ceci peut tout de même faire partie de notre quotidien, tout en demeurant plus facile d’être dans ce tourbillon.

Nous n’avons pas à exclure tout ce que nous avons autour de nous. Cependant, nous pouvons apprendre que lorsque nous sommes dans un trop grand tourbillon ou un plein d’émotions, la seule chose sensée à faire est de ne pas nourrir ce tourbillon insensé qui est devant nous. Laissons aller les choses. Permettons-nous de nous retrouver avant de dire que la vie est trop difficile ou sans issue. Nous pouvons apprendre que lorsque nous sommes découragés ou surchargés, nous avons le droit de nous retirer de cette frénésie et ainsi s’intérioriser.

Équilibre et balance

Philosophie bouddhiste Ou Hyperactivité occidentale?

Tout commence selon les choix que nous faisons dans notre vie. Et lorsque nous sommes affaiblies par nos choix, c’est-à-dire que lorsque nous laissons la vie nous consumer de ses peurs et ses stress, que pouvons-nous faire pour retrouver un équilibre?

  • Prendre une pause de tout ce tourbillon en se retirant, se reposant ou en s’intériorisant.
  • Avoir la foi que notre quotidien ne lâchera pas si nous avons ce temps pour nous. Trop souvent nous nous croyons invincibles ou indispensables alors que prendre ce temps pour soi vous redonnera l’énergie nécessaire pour avancer davantage.
  • Ne rien tenir pour acquis. Que ce soit votre santé ou votre état d’esprit. Il est parfois facile de se pousser dans un stress de performance et oublier notre corps. C’est ainsi que les maladies comme la dépression ou le burn-out peut faire son apparition sans prévenir.
  • Apprendre à dire non lorsque nécessaire. Vous n’avez pas à prendre la charge du monde sur vos épaules.
  • Reculer pour mieux avancer. Voilà une belle devise à mettre en pratique. Apprendre à se reculer pour voir ce qui est trop stressant dans notre quotidien et ensuite voir à trouver les solutions nécessaires à notre évolution.
  • Pratiquer des exercices de respirations, de méditations ou de yoga afin de calmer le mental trop charger. Cette période de calme sera des plus bienvenue lorsque vous avez l’impression d’être surchargé ou épuiser.

Le tout est toujours une force d’équilibre. Nous ne pouvons rester dans ce tourbillon sans en ressentir les conséquences sur notre état physique et mental. Alors, prenez quelques minutes pour vous demander si vous êtes dans un équilibre présentement ou s’il y a un petit manque quelque part dans votre façon de vivre votre vie.

Attachement, Attachement

Selon la philosophie bouddhiste, un des grands pièges de la vie est l’attachement. Oui effectivement l’attachement. Oh que je vous entends déjà réagir!!! Cependant, l’attachement peut se voir de bien des manières. Un attachement à la vie, au résultat, à une compétition, à une personne. C’est en regardant notre attachement pour les gens ou les choses que nous sommes en mesure de retrouver un équilibre dans notre vie. Car trop souvent, nous donnons tout notre temps à aider les gens, à les soutenir ou les accompagner.

Prendre le temps de revenir vers soi est tout aussi important que l’aide que vous aurez offerte aux autres. Cependant, l’équilibre sain est la clé primordiale afin de se ressourcer et s’épanouir davantage. Ainsi, prenez du temps pour décrocher, vous changez les idées et revenir dans un calme. Vous y trouverez toute la paix dont vous aurez besoin.

Dites-nous en Commentaire ce que vous en pensez. Si cet article vous a plu, partagez la avec vos proches.

0 commentaires

Laissez un commentaire

translation missing: fr.blogs.comments.note